Le Pech Saint-Vincent (commune d’Aigues-vives, Hérault) : un site de hauteur du Ier s. av. n. è. en bordure du territoire rutène

Gratuït

Per poder llegir o descarregar aquesta publicació gratuïta, has d'estar registrat i finalitzar la comanda encara que tingui import 0,00€

Descripció

Le Pech Saint Vincent à Saint-Jean-de-Minervois (Hérault) est un éperon barré situé au con uent de deux gorges où la pile en pierre d’un probable pont de bois marque le passage d’un important chemin qui reliait la plaine aux mines de la Montagne Noire. Au Nord du site, un rempart renforce un ressaut de terrain qui barre l’éperon ; muni d’une sorte de plateforme (tour ?) à son point culminant, le rempart était percé d’une porte bâtie en grand appareil dont il reste quelques blocs en bordure du chemin.
La fouille d’un aven entre 1974 et 1981 donne un aperçu de l’occupation du site essentiellement basé sur l’étude du mobilier. Quelques monnaies, une gauloise à la croix, un denier très usé, percé en pendentif et deux bronzes narbonnais à légende ibérique donnent un précieux repère chronologique, un peu avant 50 av. n. è. Globalement, le faciès du mobilier s’inscrit dans la première moitié du Ier siècle av. n. è., avec un répertoire peu marqué par l’in uence italique et une grande majorité de vaisselle non tournée accompagnée de céramiques tournées de production régionale. Cet ensemble, s’il est représentatif de l’occupation du site, souligne la ponctualité de sa fréquentation.
Le site du Pech Saint-Vincent permet d’aborder la question du contrôle de cette zone de passage mais également d’un faciès de limite sur les contreforts de la Montagne noire.

Forest, Vianney (Autor)
Girard, Benjamin (Autor)
Guy, Max (Autor)
Olmer, Fabienne (Autor)
Sanchez, Corinne (Autor)

Afegir adreça