Les établissements domaniaux du littoral nîmois entre antiquité tardive et haut moyen-Âge (ive-Xe siècles)

Gratuït

Per poder llegir o descarregar aquesta publicació gratuïta, has d'estar registrat i finalitzar la comanda encara que tingui import 0,00€

Descripció

À l’ouest du delta du Rhône, le littoral de la civitas Nemausensis connaît une dynamique démographique spéci que. Après une faible densité au début de la période romaine, le IVe siècle enregistre une forte croissance. Cette tendance accompagne une mutation du réseau de peuplement. Alors que l’arrière-pays perd une large part de ses centres anciens, l’occupation s’étend dans la plaine littorale et les zones deltaïques où la croissance marque l’Antiquité tardive et le haut Moyen-Âge. Sur le littoral, la promotion de l’agglomération de Maguelone au rang cité épiscopale, au VIe siècle con rme ce dynamisme des établissements tardifs.
D’autre part, le peuplement se regroupe en pôles plus denses et moins nombreux. Ces nouveaux pôles locaux restent de statut diversi é et encore mal cerné: exploitations domaniales, agglomérations, formation d’un village?
Le haut Moyen-Âge marque la stabilisation du réseau, qui n’enregistre que quelques créations et pérennise pour la plupart des habitats tardo-antiques qui s’étendent encore et se développent parfois en plusieurs secteurs. Apparaît ainsi la part dominante de l’Antiquité tardive dans la construction du réseau du premier Moyen-Âge, tandis que l’héritage du Haut-Empire demeure, dans l’espace littoral, plus limité.

Raynaud, Claude (Autor)

Afegir adreça