L’exploitation des coquillages marins en Bas-Languedoc durant la période romaine

Gratuït

Avís: segons les característiques del text, pot ser que es demani registre previ i tancar una comanda amb import de 0 euros.

Descripció

Les études archéoconchyliologiques réalisées depuis une trentaine d‘années en Bas-Languedoc permettent désormais de dresser un tableau assez précis de l’usage des coquillages marins par les populations romaines. La consommation concerne trois taxons majeurs et plus occasionnellement une petite dizaine d’autres espèces. Certaines espèces, actuellement prisées, sont ignorées. La pêche est effectuée dans divers biotopes dont la caractéristique est la faible dangerosité, à l’image du stagnum. Elle n’a pas nécessité la mise en œuvre d’une conchyliculture de type moderne. Certaines espèces sont importées dans les terres à plus ou moins longues distances, comme aussi certaines coquilles dites “épaves”. Celles-ci, qu’elles soient locales ou exotiques, font l’objet de collectes et d’emplois ciblés.

Bardot, Anne (Autor)
Forest, Vianney (Autor)

Afegir adreça